Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

naples

  • Pastiera di pasta dolce ou le gâteau de spaghettis

    Pin it! Add to Flipboard Magazine. Imprimer

    Pastiera di pasta dolce vignette.jpgAutre idée rapide de dessert à partir d'ingrédients que l'on a facilement à disposition.

    A Pâques, à Naples, on prépare traditionnellement la pastiera, à la ricotta et au blé. Plus qu'un dessert, il s'agit d'un véritable rituel qu'il s'agit de préparer selon des règles bien précises... On la préparait le Jeudi Saint et on la cuisait le lendemain. Nonna en fasait une version délicieuse, sans blé. Elle préparait également durant la période de Carnaval une pastiera di pasta dolce, soit un gâteau à base de spaghetti, que l'on préparait le soir du mardi gras. Avec le même mélange, on la préparait avec des tagliatelle ou du riz.

    Dans d'autres versions de la recette napolitaine, on ajoute de l'eau de fleur d'oranger, des zestes de citron, de la liqueur...

    Lire la suite

  • Fusilli fatti a mano à l'agneau

    Pin it! Add to Flipboard Magazine. Imprimer

    Spécialité de Campanie, les fusilli sont encore fabriqués à la main dans certains villages, dont celui de Petruro Irpino, situé à 500 m d'altitude, entre Benevento et Avellino. Sans œufs, la pâte des fusilli est plus blanche que celle des pâtes fraîches classiques. Elle demande également plus de travail à la main pour qu'elle devienne bien lisse et très souple. Tandis qu’il faudra trouver le tour de main pour parvenir à former correctement les fusilli en les roulant grâce à une petite barre de fer. Pour la petite histoire, celle de nonna provient d'une baleine d'un vieux parapluie récupéré par nonno. Du temps où l'on savait encore réfléchir avant de jeter!

    Fusilli Groupe OK.jpg

    Pour accommoder ces fusilli fatti a mano, nous nous sommes inspirés d'une recette de fusilli di Gragnano dégustée au "Torre del Saracino", le restaurant doublement étoilé de Gennaro Esposito près de Sorrente, un véritable spécialiste de la pasta di Gragnano. Il préparait ces fusilli avec une sauce à l’agneau et au poivron vert. Notre résultat n’est pas tout à fait le même mais nous en sommes néanmoins très contents !

    Attention, cette recette demande beaucoup de temps. Si l’on décide de faire sécher les fusilli, il faut s’y prendre une semaine à l’avance. Mais on peut aussi les manger frais. Tandis que, pour la sauce, il faut compter quelques heures pour faire le fond d’agneau.

    Lire la suite

  • Pause café napolitaine

    Pin it! Add to Flipboard Magazine. Imprimer
    caffettiera façade.jpg

    A Naples comme à Rome, le "Grand Cafe La Caffetteria" est l'un des meilleurs endroits pour déguster le café. Attention, un café napolitain, forcément accompagné d'une sfogliatella ou d'un baba!

    Lire la suite

  • Torre del Saracino: un spécialiste des pâtes

    Pin it! Add to Flipboard Magazine. Imprimer

    Si l'on mange bien à Naples, c’est sur la côte amalfitaine que l’on trouve les meilleurs restaurants de Campanie. A quelques kilomètres de Sorrente, en face d’une minuscule plage populaire, se trouve ainsi l’une des meilleures tables d’Italie (deux étoiles Michelin), celle de Gennaro Esposito, collaborateur de longue date de Giuseppe di Martino et qui utilise les produits du Pastificio dei Campi. Enfant du pays, Esposito est en effet un spécialiste de la pasta di Gragnano. Au bout de nombreuses recherches, il est ainsi parvenu à toucher à la perfection en la matière. Et il est difficile d’imaginer pouvoir manger de meilleures pâtes sèches que les siennes. Car s’il s’amuse de temps en temps à moderniser la cuisine campanienne, c’est quand même dans ses préparations les plus simples, les plus rustiques, qu’il se fait le plus convaincant.

    Mise en bouche jus de tomate.jpg
    Un simple jus de tomate chez Gennaro Esposito est une vraie bombe gustative!

    Lire la suite

  • La pasta perfetta

    Pin it! Add to Flipboard Magazine. Imprimer

    01.jpgLa Campanie est la région d’Italie qui produit le plus de pâtes après la Sicile, la Ligurie et les Abruzzes. Et c’est à Gragnano, petit village non loin de Naples, que l’on compte le plus grand nombre de producteurs au km² : Gentile, Gerardo di Nola ou Afeltra (créée par Carlo Petrini, le grand manitou du Slow Food), pour ne citer que quelques-uns des plus connus. La pasta di Gragnano est en effet la plus réputée d’Italie. Une réputation qu’elle doit à la trafilatura al bronzo, le passage dans des filières en bronze, et à une parfaite dessiccation qui, originellement, était réalisée très lentement, à l’air libre, grâce aux vents venant de la mer et qui restaient bloqués à Gragnano en se heurtant aux monts Lattari.

    Lire la suite