Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

chef de l'année

  • Tim Boury chef de l'année au Gault&Millau 2017

    Pin it! Add to Flipboard Magazine. Imprimer

    Photo Benoît Doppagne / Belga

     

    Dévoilé peu avant 17h dans la banlieue d'Anvers, avant une grande soirée en présence de dizaine de chefs, l'édition 2017 du Gault&Millau Belux a couronné comme chef de l'année le jeune chef flamand Tim Boury. Repéré comme "jeune chef de l'année Flandre" au Gault&Millau 2014, celui-ci succède à Sang-hoon Degeimbre ("L'air du temps") en 2016 et à Filip Claes (“De Jonkman”) en 2015.

    Lire la suite

  • Kobe Desramaults, chef de l'année 2013

    Pin it! Add to Flipboard Magazine. Imprimer

    Ce midi, le guide GaultMillau dévoilait son palmarès 2013 lors d'un déjeuner de presse donné, comme c'est devenu une habitude, à la RTL House à Bruxelles. Un déjeuner préparé par Kobe Desramaults, du "In de Wulf" à Dranouter, élu "chef de l'année", succédant à Bart De Pooter. Cette édition 2013 est marquée par la création d'une nouvelle cotation à 18,5 sur 20, où débarquent Desramaults et le "Hertog Jan", un an après avoir décorché sa 3e étoile au Michelin. Tandis que le Bruxellois Christophe Hardiquest fait un bond remarqué à 19/20 avec son "Bon Bon" et qu'Arabelle Meirlaen monte à 18/20 avec son restaurant de Huy, qui prendra désormais son nom au lieu du "Li cwerneu"...

    kobe desramaults,in de wult,gaultmillau 2013,chef de l'année,guide gastronomique,gaultmillau bélux

    Le toujours très créatif Kobe Desramaults expliquait son travail du céleri-rave lors de son passage à Omnivore Bruxelles...

    Lire la suite

  • Piège élu "chef de l'année" par ses pairs

    Pin it! Add to Flipboard Magazine. Imprimer

    Grâce à sa participation à l’émission “Top Chef” (M6/RTL-TVI), Jean-François Piège est désormais l’une des toques françaises les plus connues du grand public ! Ce temps passé au petit écran plutôt qu’en cuisines n’empêche pas l’ancien protégé d’Alain Ducasse (il a maintenu les trois étoiles et du "Louis XV" à Monaco et du "Plaza Athénée" à Paris) de rester l’un des meilleurs cuisiniers de sa génération. Il vient ainsi d’être désigné chef de l’année par 6000 de ses pairs, un prix créé en 1987 par la revue professionnelle “Le chef”. Il succède à Gilles Goujon (trois étoiles à "L'auberge du Vieux Puits" à Fontjoncouse) en 2010, Eric Fréchon (trois étoiles au "Bristol") en 2009, Yannick Alléno (trois étoiles au "Meurice") en 2008 et Anne-Sophie Pic (trois étoiles à la "Maison Pic") en 2007.

    Ayant quitté le Crillon en 2009, où il avait décroché deux étoiles, pour racheter la brasserie parisienne “Thoumieux”, il a ouvert à l’étage une table gastronomique intimiste déjà auréolée de deux macarons au Michelin.

    10_08_04_211439223_041102045--U20696932763XBI-97x100.jpg

    Au palmarès 2011, on retrouve également comme espoir de l'année Christophe Schmitt, le sous-chef du "Diane au Fouquet's Barrière" à Paris". Le titre de sommelier de l'année va quant à lui à Alexandre Jean, de "L'Astrance" à Paris, le restaurant triplement étoilé du chef Pascal Barbot. Tandis que Laurent Jeannin est élu chef pâtissier de l'année pour son travail au palace Bristol, aux côtés du trois étoiles Eric Fréchon, "chef de l'année" 2010.

    Enfin, "Le chef" décerne également huit tremplins de l'année à de jeunes chefs venant de s'installer à leur compte. Parmi eux, cinq Parisiens: le Japonais Kei Kobayashi ("Kei"), Bertrand Grebaut ("Septime"), Akrame Benallal ("Akrame"), David Toutain ("L’Agapé Substance") et Jean-louis Nomicos ("Les Tablettes"). En province, Benjamin Lechevallier ("Origine" à Rouen), Olivier Samin ("Le Carré d'Aléthius" à Charmes-sur-Rhône en Ardèche) et Olivier Samson ("La Gourmandière" à Vannes) sont récompensés.