Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Isabelle Arpin dans son écrin

Photo Jean-Christophe Guillaume

 

Depuis le mois de novembre, la fougueuse Isabelle Arpin a déposé ses couteaux dans un superbe hôtel particulier anonyme de l’avenue Louise, le “Louise 345”, qui propose également quatre suites personnalisées ultra-chic. Dans la salle du restaurant aux allures de boudoir, chinoiseries aux murs, velours acidulés, orchidées et tulipes sur les tables. Si cet univers aux codes ultra-féminins ne semble pas coller avec la personnalité rock’n’roll de la chef, elle dit s’y sentir comme un poisson dans l’eau. Et c’est avec plaisir que l’on y retrouve sa cuisine, que l’on commence à apprivoiser.

 

Ce qu’on aime chez Arpin, c’est d’abord sa capacité à improviser des petites merveilles au lunch, comme ces très esthétiques crevettes tigrées, asperge verte, lait d’amande et pesto d’ail des ours.

femmes chefs, chefs, cheffes, gastronomie, Isabelle Arpin

 

De superbes langoustines

 

Mais on a surtout le coup de foudre pour une des entrées-phares du menu : des langoustines au foie gras poêlé, céleri-rave et Granny Smith confits au curcuma et panko aux cinq épices. Le tout nappé d’une belle sauce au jus de poulet, fond de langoustines et thé fumé… Ce plat alambiqué est une explosion de saveurs en bouche mais, très pensé, il est aussi tout en rondeur.

femmes chefs, chefs, cheffes, gastronomie, Isabelle Arpin

 

C’est la signature Arpin : des accords de goûts inédits, alliés à une forme de classicisme et à un sens inné de la gourmandise. Que ne vient pas démentir pas sa joue de bœuf braisée, polenta, bière, mimolette, servie avec un profond jus de bœuf au café.

femmes chefs, chefs, cheffes, gastronomie, Isabelle Arpin

 

Toujours une une touche den gourmandise

 

Gourmand toujours, ce blanc de volaille aux morilles et asperges blanches de saison. Un accord classique proposé avec un excellent gratin dauphinois croustillant au Comté (en feuille de brick) et un bon jus de morilles.

femmes chefs, chefs, cheffes, gastronomie, Isabelle Arpin

 

Tandis qu’on sent la perfectionniste s’exprimer avec cette sphère de Comté 24 mois, eau de bouleau, fleurs et croustillant au pain noir et aux olives. La texture aérienne est parfaite et le goût au rendez-vous !

femmes chefs, chefs, cheffes, gastronomie, Isabelle Arpin

 

Raffinement et elegance

 

La patte Arpin, c’est aussi la constance. Des mises en bouche jusqu’aux mignardises, quasiment aucune fausse note (allez une, la panna cotta du dessert). Avec cette cuisine raffinée et élégante, la cheffe devrait sans problème récupérer son macaron Michelin, qu’elle avait décroché chez “Alexandre” et maintenu au feu “WY”. Allez, un petit défaut ? Des prix un peu élevés et un lieu très exclusif, qui s’adressent à une clientèle très aisée. Mais quand on aime, on ne compte pas…

femmes chefs, chefs, cheffes, gastronomie, Isabelle Arpin

 

Envie d'y goûter?

Louise 345. 345 avenue Louise, 1050 Ixelles.

Lunch 2-3 serv. : 42-52€. Menus 3-4-5-6 serv. : 65-80-95-110€. 

Rens. : 02.644.48.87 ou www.louise345.com.

Écrire un commentaire

Optionnel