Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

Tim Boury chef de l'année au Gault&Millau 2017

Pin it! Add to Flipboard Magazine. Imprimer

Photo Benoît Doppagne / Belga

 

Dévoilé peu avant 17h dans la banlieue d'Anvers, avant une grande soirée en présence de dizaine de chefs, l'édition 2017 du Gault&Millau Belux a couronné comme chef de l'année le jeune chef flamand Tim Boury. Repéré comme "jeune chef de l'année Flandre" au Gault&Millau 2014, celui-ci succède à Sang-hoon Degeimbre ("L'air du temps") en 2016 et à Filip Claes (“De Jonkman”) en 2015.

 

Le suspense au rendez-vous

 

Cette année, le Gault&Millau n'a pas organisé son traditionnel déjeuner de presse, habituellement cuisiné par une partie des lauréats. Question de budget évidemment mais aussi parce que, comme pour le Michelin, les responsables du guide ont voulu ménager la surprise des chefs. Au total, ce sont ainsi quelque 700 personnes qui ont assisté à la remise des prix et au sacre du jeune chef du restaurant "Boury" (17/20) à Roeselare.

gault&millau,guide gastronomique,tim boury,chef de l'année

"Aujourd’hui, dans un cadre exceptionnel, Tim déploie son talent, épaulé par une équipe solide et efficace, tant en cuisine qu’en salle. Ses assiettes font mouche sans pour autant vouloir réinventer la roue. Du plaisir et du goût. Deux qualités essentielles chez un Chef de l’Année", a commenté le directeur de la rédaction du guide Philippe Limbourg.

gault&millau,guide gastronomique,tim boury,chef de l'année

 

Un nouveau 19/20 et trois nouveaux 17

 

Au sommet de la hiérarchie, il y a un peu de changement. Trônant toujours à 19,5/20, Peter Goossens (“Hof van Cleve” à Kruishoutem) et Christophe Hardiquest (“Bon Bon” à Bruxelles) sont désormais suivis par Gert De Mangeleer, qui se hisse à 19/20 pour sa cuisine hyper technique et moderne au “Hertog Jan” près de Bruges…

gault&millau,guide gastronomique,tim boury,chef de l'année

Cette année, le guide perd par contre trois restaurants du haut du classement, cotés à 17/20. Et ce pour cause de fermeture. il s'agit du "Karmeliet" de Geert Van Hecke à Bruges (photo), du "In de wulf" de Kobe Desramaults à Dranouter et du "Dôme" de Julien Burlat à Anvers.

gault&millau,guide gastronomique,tim boury,chef de l'année

Qu'à cela ne tienne, les inspecteurs ont choisi de faire monter trois nouvelles tables à 17: "Cuines33" à Knokke, "The Jane" à Anvers et le classique "D'Eugénie à Emilie" à Baudour (photo). Le Gault&Millau s'inscrit pour le coup dans les pas du Michelin, qui avait décerné deux étoiles l'année dernière au "Jane" et à "D'Eugénie à Emilie"... Reste à voir si le guide rouge, qui dévoilera son édition 2017 le 21 novembre prochain à Gand, jouera la même carte en remplaçant d'emblée le trois étoiles disparu ("De Karmeliet") par un nouveau: "Bon-Bon"? "L'air du temps"?

gault&millau,guide gastronomique,tim boury,chef de l'année

 

Des jeunes à suivre

 

C'est une tradition désormais bien établie, le Gault&Millau décerne chaque année une ribambelle de prix différents (chacun permettant d'attirer un sponsor...). Parmi les plus importants, figurent évidemment les "jeunes chefs" de l'année, un par région, histoire de ne pas froisser les sensibilités communautaires.

Côté Wallon, le titre va au très talentueux Thomas Troupin, déjà étoilé à "La Menuiserie" (16/20) à Waismes. Parfaite alliance entre saveurs classiques et technique moderne, sa cuisine est un superbe hommage au terroir des Fagnes.

gault&millau,guide gastronomique,tim boury,chef de l'année

A Bruxelles, c'est Mélanie Englebin qui s'impose au "Cécila" (photo) au centre-ville avec sa cuisine féminine et gourmande, après une année difficile (attentats, tunnels fermés...). En Flandre, c'est un petit nouveau qui a séduit: Maarten Bouckaert. L'ancien sous-chef du "Hof Van Cleve" fait en effet forte impression au "Castor" à Waregem.

gault&millau,guide gastronomique,tim boury,chef de l'année

 

Un prix sur mesures

 

On se réjouit aussi du nouveau prix d’“artisan cuisinier de l’année”, qui semble avoir été inventé sur mesures pour Karen Torosyan, qui a transformé la "Bozar Brasserie" à Bruxelles en conservatoire de la cuisine classique, autour du pâté en croûte, du koulibiac ou encore du pithiviers (photo). Le jeune chef d'origine arménienne grimpe par ailleurs à 16/20. Et s'il ne décroche pas son premier macaron dans 15 jours, c'est à n'y rien comprendre!

gault&millau,guide gastronomique,tim boury,chef de l'année

Parmi les autres prix, saluons celui de découverte de l'année à Bruxelles, qui salue l'excellent travail d'Olivier Cazaubon "Chez Augusta" (13/20/photo). On reste par contre très sceptique face au "Prix-plaisir" offert à Bruxelles à la cantine locavore "Pré de chez nous", qui propose une cuisine assez quelconque surcotée à 13/20... Par ailleurs, on n'a pas goûté le dessert au Stilton qui a valu le prix du dessert de l'année à Michael Vrijmoed lors de notre récent passage au "Vrijmoed" (16/20) mais on est certain de l'immense talent de l'ancien second de Peter Goossens au "Hof Van Cleve"...

gault&millau,guide gastronomique,tim boury,chef de l'année

 

Leader sur son marché 

 

Avec près de 29000 exemplaires prévendus (notamment aux restaurants mais aussi aux entreprises), le Gault&Millau reste, de loin, le premier guide gastronomique vendu en Belgique et au Luxembourg. Et c'est vrai que, depuis quelques années, il fait quasiment jeu égal en termes de réputation chez les gourmets avec son principal concurrent, le guide Michelin.

gault&millau,guide gastronomique,tim boury,chef de l'année

 

 

Les résultats détaillés pour la Belgique

Progression en rouge / Descente en mauve / Distinctions

 

19,5/20

 

19/20

 

18,50/20

  • "L'air du temps" (Liernu)
  • "Comme chez soi" (Bruxelles)

 

18/20

  • "Arabelle Meirlaen" (Marchin)
  • "Bartholomeus" (Knokke-Heist)
  • "Bruneau" (Bruxelles)
  • "Lunch-Lounge Het Gebaar" (Anvers)
  • "De Jonkman" (Bruges)
  • "Le prieuré Saint-Géry" (Solre-Saint-Géry)
  • "Sea Grill" (Bruxelles)
  • "Slagmolen" (Opglabbeek) Hôte de l'année
  • "'t Zilte" (Anvers)

 

17/20

  • "L'auberge de la Grappe d'or" (Torgny)
  • "Bistrot Margaux" (Sint-Martens-Bodegem)
  • "Boury" (Roeselare) Chef de l'année 
  • "Le chalet de la forêt" (Bruxelles)
  • "Le château du Mylord" (Ellezelles) Sommelier de l'année
  • "Le coq aux champs" (Soheit-Tinlot)
  • "Couvert Couvert" (Heverlee)
  • "Cuines.33" (Knokke) (+1)
  • "Den Gouden Harynck" (Bruges)
  • "D'Eugénie à Émilie" (Baudour) (+1)
  • "L'eau vive" (Arbre)
  • "L'essentiel" (Temploux)
  • "L'éveil des sens" (Montigny-le-Tilleul)
  • "'t Fornhuis" (Anvers)
  • "Le fou est Belge" (Heure)
  • "The Jane" (Anvers) (+1)
  • "Lemonnier" (Lavaux-St-Anne) Carte des vins de l’année
  • "Magis" (Bruges) 
  • "Nuance" (Duffel)
  • "La paix" (Bruxelles)
  • "De Pastorale" (Reet)
  • "Samouraï "(Bruxelles)
  • "De Schone Van Boskoop" (Boechout)
  • "La source (Lanaken)
  • "Table d'amis" (Courtrai) 
  • "La Villa in the Sky" (Bruxelles)

 

16/20

  • "Aan Tafel Bij Luc Bellings" (Hasselt) 
  • "'t Aards Paradijs" (Nevele)
  • "L'air de rien" (Esneux)
  • "L’amandier" (Genval)
  • "Au gré du vent" (Seneffe)
  • "Benoît en Bernard Dewitte" (Ouwegem)
  • "Berto" (Waregem)
  • "Bienvenue chez vous" (Namur)
  • "Bouchéry" (Bruxelles)
  • "Bozar Brasserie" (+1) Artisan-cuisinier de l'année
  • "Castor" (Beveren-Leie) (ENTREE)  Jeune chef de l'année Flandre
  • "Chai gourmand" (Gembloux) 
  • "La cinquième saison" (Mons) 
  • "Le cor de chasse" (Wéris)
  • "Le coriandre" (Bruxelles)
  • "Cuchara" (Lommel) (+1)
  • "Cuisinémoi" (Namur)
  • "Le D'Arville" (Wierde)
  • "Le délice du jour" (Gerpinnes)
  • "Didier Galet" (Sprimont)
  • "La durée" (Izegem)
  • "Eyckerhof" (Bornem)
  • "Les gourmands" (Blaregnies)
  • "Le gril aux herbes d'Evan" (Wemmel)
  • "Hof Ter Eycken" (Ninove)
  • "Hostellerie Le Fox" (La Panne)
  • "Hostellerie St-Nicolas" (Elverdinge)
  • "Innesto" (Houthalen)
  • "The Jane Upper Room Bar" (Anvers)
  • "JER" (Hasselt)
  • "Kamo" (Bruxelles)
  • "Kelderman" (Alost)
  • "Kommilfoo" (Anvers)
  • "'t Korennaer" (Nieuwkerken-Waas)
  • "De Kristalijn" (Genk)
  • "Het Land" (Berlaar)
  • "Manoir de Lébioles" (Spa)
  • "Markt XI" (Le Coq) (+1)
  • "La menuiserie" (Waismes) (+1) Jeune chef de l'année Wallonie
  • "De Mijpaal" (Tongres) (+1)
  • "Oak" (Gand) (+1)
  • "Le Passage" (Bruxelles)
  • "De Pastorie" (Lichtaart)
  • "Philippe Fauchet" (Saint-Georges-sur-Meuse) 
  • "Le Pilori" (Ecaussines-Lalaing)
  • "La régalade" (Arlon) (+1)
  • "Restaurant Horseele" (Gand)
  • "Restaurant Ugo" (Haine-Saint-Pierre)
  • "Sans cravate" (Bruges) 
  • "Sel gris" (Knokke-Heist)
  • "Senzanome" (Bruxelles)
  • "La table de Maxime" (Paliseul)
  • "Ter Leepe" (Zeldegem)
  • "Terborght" (Huizingen)
  • "De Tuinkamer" (Beerzel)
  • "La villa des Bégards" (Liège) (+1)
  • "La Villa lorraine - Le gastronomique" (Bruxelles)
  • "Vivendum" (Dilsen-Stokkem)
  • "Vrijmoed" (Gand) Meilleur dessert de l'année
  • "Zur Post" (Saint-Vith)

 

Autres distinctions

 

  • Chef de l'année: Tim Boury de "Boury" à Roeselare (17/20)
  • Jeune chef de l'année à Bruxelles: Mélanie Englebin au "Cécila' (15/20; +1) Notre critique
  • Jeune chef de l'année en Wallonie: Thomas Troupin de "La menuiserie" à Waismes (16/20)
  • Jeune chef de l'année en Flandre: Maarten Bouckaert du "Castor" à Beveren-Leie (16/20) ENTRÉE
  • Artisan cuisinier de l'année: Karen Torosyan, de la "Bozar Brasserie" à Bruxelles (16/20; +1) Notre critique
  • Découverte de l'année Bruxelles: "Chez Augusta" (13/20) ENTRÉE Notre critique
  • Découverte de l'année Wallonie: "Quadras" à Saint-Vith (14/20) ENTRÉE
  • Découverte de l'année Flandre: "Willem Hiele" à Koksijde (15/20) ENTRÉE
  • Prix-plaisir à Bruxelles: "Pré de chez nous" (13/20) ENTRÉE
  • Prix-plaisir en Wallonie: "La gastronomie du Mayeur" à Wanze (15/20)
  • Prix-plaisir en Flandre: "Sjalotte (Maison Sophie)" à Tongres (13/20) ENTRÉE
  • Hôte de l'année: Karlijn Libbrecht du "Slagmolen" à Opglabeek (18/20)
  • Italien de l'année: "La botte" à Genk (15/20; +1) 
  • Asiatique de l'année: "5 Flavors Mmei" à Anvers (14/20)
  • La plus belle terrasse: "Auberge du Moulin Hideux" à Bouillon (15/20)
  • Sommelier de l'année: Bart Lamon du "Château du Mylord" à Ellezelles (17/20) 
  • Carte des vins de l'année: "Lemonnier" à Lavaux-Saint-Anne (17/20) Notre passage chez Lemonnier
  • Carte des bières de l’année: "‘t Hommelhof" à Watou (15/20)
  • Brasserie de l'année: "La brasserie du Lac" à Genval (13/20)
  • Gastro-bistrot de l'année: "Roots" à Gand (14/20) ENTRÉE
  • Dessert de l'année: "Vrijmoed" à Gand (16/20) Notre critique

  

 

Les résultats pour le Luxembourg

 

  • Dîner de l'année: au "Mosconi" à Luxembourg (18/20).
  • Dessert de l'année: Youri Neyers du "Scheiss aux Arquebusiers" à Luxembourg (14/20)
  • Maître d'hôtel de l'année: Didier Le Hesran à la "Clairefontaine" à Luxembourg (18/20)
  • Sommelier de l'année: Olivier Schanne de "La Cristallerie" à Luxembourg (16/20)
  • Méditerranéen de l'année: Roberto Fani au "Fani" à Roeser (14/20)
  • Découverte de l'année: Thomas Murer du "Aal Schoul" à Hobscheid (14/20)
  • Prix hommage: Daniel Rameau à "La Rameaudière" à Ellange-Gare (14/20)

 

Envie de lecture?

  • Le Gault&Millau Belux 2017 recense plus de 1240 restaurants et brasseries en Belgique et au Luxembourg, dont 126 nouveautés (28€).
 En vente en librairies et sur shop.gaultmillau.be.
  • Rens.: www.gaultmillau.be.

Écrire un commentaire

Optionnel