Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

"La plage d'Amée": Halte chic en bord de Meuse

Pin it! Add to Flipboard Magazine. Imprimer

Sur la plage d'Amée à Jambes, une table contemporaine séduit une clientèle huppée...

la plage d'amée,restaurant jambes,namur

Clientèle chic

Belle structure moderne posée en bord de Meuse, côté Jambes, « La plage d’Amée » est un restaurant apprécié des Namurois mais aussi des pipoles de passage. Avant les vacances, avant d'aller taper la raquette place Saint-Aubain à Namur, de vieilles gloires du tennis mondial étaient ainsi reçues avec les honneurs par le propriétaire des lieux, Benoît Gersdorff, grand nom de la gastronomie namuroise qui décrocha jusque deux étoiles à « L’Essentiel » à Temploux.

la plage d'amée,restaurant jambes,namur

Gersdorff a revendu son restaurant gastronomique en 2006 pour reprendre « La plage d’Amée », dont il a confié les cuisines au jeune Olivier De Laere, formé notamment chez « Bruneau », à « L’Ecailler du palais royal » et, bien sûr, à « L’Essentiel ». Le duo compose une carte de saison appétissante et bien pensée, qui se décline également en un menu 3 serv. à 35€ (55€ avec les vins, franchement assez basiques), une bonne affaire.

la plage d'amée,restaurant jambes,namur

Menu bien pensé

Passé un amusant mini-burger de homard à l’aïoli en mise en bouche, on découvrait par exemple un filet de maquereau mariné au citron kaffir, servi avec un condiment à la mangue, guacamole et piment. Pas mal.

la plage d'amée,restaurant jambes,namur la plage d'amée,restaurant jambes,namur

Même sentiment avec le morceau de canette de Challans basse température, servi rosé avec une pêche au thym et une déclinaison de petits pois (cuits à l'anglaise, en espuma, en jeunes pousses) et un effiloché de canard. Mais avec l’impression d'une cuisine de mise en place, dont beaucoup d'éléments sont préparés à l'avance.

la plage d'amée,restaurant jambes,namur

Impression qui se confirme au moment des plats. Les idées d'association sont intéressantes, les produits de saison et de qualité mais la réalisation gagnerait à être plus précise. La belle côte de porc écossaise basse température est servie avec un ragoût de coco de Paimpol et d’olives taggiasche, avec une jolie fleur de courgette dans une composition trop salée.

la plage d'amée,restaurant jambes,namur

Alors que le filet de maigre, trop cuit, est présenté avec une mousseline de crevettes grises et du quinoa safrané.

la plage d'amée,restaurant jambes,namur

Jouant sur la fraîcheur (composition moderniste autour des fraises, de la rhubarbe, du fromage blanc et du citron) ou la gourmandise, les desserts sont très réussis. La belle tranche de brioche façon pain perdu au Calvados est rehaussée d’une poêlée de cerises et d’une délicate glace à la verveine citronnelle.

la plage d'amée,restaurant jambes,namur la plage d'amée,restaurant jambes,namur

la buvette,nicolas scheidt,bistronomie bruxelles,restaurant bruxellesCette critique a été publiée dans le "Trends-Tendances" du 4 septembre 2014.

la plage d'amée,restaurant jambes,namur

Envie d'y goûter? 

  • Cote: 6,5/10.
  • Cuisine: dans l'air du temps.
  • Cave: française.
  • Cadre: contemporain avec vue.
  • Terrasse: oui.
  • Parking: non.
  • Adresse: 2 rue des Peupliers 5100 Jambes.
  • Rens.: 081.30.93.39 ou www.laplagedamee.be.

  • Ouverturefermé dimanche soir et lundi.

la plage d'amée,restaurant jambes,namur la plage d'amée,restaurant jambes,namur

la buvette,nicolas scheidt,bistronomie bruxelles,restaurant bruxellesLa fille: "Je suis ressortie avec un sentiment mitigé de "La plage d'Amée". Avec pas grand-chose, il y aurait vraiment moyen de faire beaucoup mieux..."

la buvette,nicolas scheidt,bistronomie bruxelles,restaurant bruxellesLe garçon: "Dans la composition des plats, rien à redire, il y a plein de bonnes idées. C'est plutôt dans leur réalisation que le bât blesse..."

Commentaires

  • Cela a l'air bien succulent, et superbe endroit en bord de meuse.

  • J'aime beaucoup ces photos
    Elles sont très jolis
    Merci pour le partage de ce article

Les commentaires sont fermés.