Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

L'atelier de Bossimé: un jeune bourré de talent!

Pin it! Add to Flipboard Magazine. Imprimer

A 23 ans seulement, Ludovic Vanackere est déjà à la tête de deux restaurants ! Le midi, il cuisine à “L’atelier de Bossimé” chez “D’ici” à Naninne et le soir à “L’atelier de Bossimé” à Loyers, dans la ferme de ses parents.

l'atelier de bossimé,ludovic vanackere,jeune chef

Depuis 3 ans, ses études à l’école hôtelière de Namur à peine terminées, il a en effet investi l’ancien magasin de produits fermiers de son père pour le transformer en un “restaurant gastronomique”, celui d’un “artiste-cuisinier” qui “propose une cuisine de produits du terroir mettant les producteurs et les agriculteurs à l’honneur”. Le jeune homme ne fait pas dans la modestie  ! Heureusement, son talent est confirmé lorsque l’on goûte aux premières mises en bouche…

l'atelier de bossimé,ludovic vanackere,jeune chef

Lorsque l’on débarque dans cette jolie ferme de Loyers, juste à côté de Namur, on prend l’apéritif en se réchauffant au salon auprès d’un joli poêle en fonte Moderna. Après avoir fait son choix entre les deux formules du menu unique (4 serv. à 55€ + 18€ avec les vins ou 85€ tout compris; 3 serv. à 45 € +12 € ou 70 €), on prend une flûte d’un bon cava et on déguste quelques mises en bouche travaillées.

l'atelier de bossimé,ludovic vanackere,jeune chef

La déclinaison de tomates du jardin, présentées crues et en émulsion, avec une huile citronnée, des graines d’anis et une fleur de bourrache, est très fraîche. Le velouté de courgette aux croûtons est très bon, servi avec une gaufrette à l’anguille fumée mais un peu trop salé, tout comme la cuisse de canard confite, qui tranche avec une jolie mousse de rutabaga au chocolat blanc.

l'atelier de bossimé,ludovic vanackere,jeune chef

l'atelier de bossimé,ludovic vanackere,jeune chef l'atelier de bossimé,ludovic vanackere,jeune chef

Il est alors temps de passer aux choses sérieuses. Installée à côté de la cuisine ouverte, la salle, aux tonalités orange, blanc, gris et beige, est décorée sobrement  : briques apparentes, rideaux orange pas des plus jolis, photos de famille noir et blanc, toiles aux murs… A table, on est accueilli par un excellent pain maison (cuit au feu de bois) et l’excellent beurre Plaquette, produit près de Dinant.

l'atelier de bossimé,ludovic vanackere,jeune chef

l'atelier de bossimé,ludovic vanackere,jeune chef

La première entrée propose de jolies saveurs déjà automnales. Parfaitement tendre à cœur et croustillante à l'extérieur, la noix de ris de veau basse température s’accompagne d’une très bonne purée de racines de persil, de topinambours rôtis malheureusement une fois encore trop salés et d’une maquée à la livèche. Une proposition tout en harmonie joliment mariée avec un bon petit viognier du Pays d’Oc “Les Sensibles”.

l'atelier de bossimé,ludovic vanackere,jeune chef

On voyage jusqu’en Afrique du Sud ensuite avec un chenin blanc du Domaine Ayama. Qui accompagne la seconde entrée, brillante. Deux petits filets de maquereau juste cuits et tempérés au four posés sur un formidable “céleri-risotto” à la coriandre, un risotto monté à la crème de ferme maturée (dont l’acidité tranche avec le gras du poisson) dont les grains de riz ont été remplacés par du céleri-rave découpé très finement et croquant.

l'atelier de bossimé,ludovic vanackere,jeune chef

Le plat, construit sur seulement deux saveurs, manque paradoxalement d'équilibre. Si l’agneau de Lustin est fondant, servi bien rosé, la purée de pommes de terre au jus de betterave fumée est trop écrasante. Dommage car le petit morceau de betterave est, lui, excellent, tout comme la simple sauce, à base de jus de veau et ail noir. Le primitivo Aglianico du Domaine Appasso, dans les Pouilles, soutient quant à lui parfaitement ces saveurs puissantes.

l'atelier de bossimé,ludovic vanackere,jeune chef

Après un magnifique pré-dessert (une glace fraise-framboise dont l’acidité est contrebalancée par un bon “crumble” avoine et chocolat blanc), on passe au “Plaisir sucré”, une belle déclinaison de chocolat  : en mousse au romarin, en éponge, en croquant, avec une gelée de pomme-romarin et de la pomme crue.

l'atelier de bossimé,ludovic vanackere,jeune chef

l'atelier de bossimé,ludovic vanackere,jeune chef

Un dessert modernisant qui n’étonne guère mais très agréable et bien réalisé. Le jeune Ludovic Vanackere est assurément plein de talent et un grand chef en devenir qui sait mettre en valeur les produits locaux  pour offrir des propositions au caractère déjà bien affirmé.

l'atelier de bossimé,ludovic vanackere,jeune chef 

Cette critique a été publiée dans "La Libre Belgique" du 28 septembre 2013.

Envie d'y goûter?

  • Cote: 7,5/10.
  • Cuisine: contemporaine.
  • Cave: sélection de bons petits vins.
  • Cadre: ferme moderne.
  • Terrasse: oui.
  • Parking: oui.
  • Adresse: 2 rue Bossimé 5101 Loyers.

  • Rens.: 0478.13.71.25 ou www.atelierdebossime.be.
  • Ouverture: ouvert tous les soirs sauf mercredi et dimanche.
  • Prix: 50-85€.

l'atelier de bossimé,ludovic vanackere,jeune chef

féminin.gifLa fille: "J'aime le soin apporté aux détails ainsi le pain fait maison est de qualité et le beurre, un des mes préférés (le beurre L.L. Plaquette). Quelques petits problèmes avec le sel mais une cuisine franchement très intéressante. Très impressionnante quand l'on sait que le chef n'a que 23 ans!"

masculin.gifLe garçon: "Ça donne franchement envie de s'arrêter un midi chez "D'ici" pour voir ce que cela donne dans sa seconde adresse. Même si Ludovic Vanackere, plutôt que de deux restaurants, préfère parler d'un seul restaurant décliné en deux lieux."

l'atelier de bossimé,ludovic vanackere,jeune chef l'atelier de bossimé,ludovic vanackere,jeune chef

Commentaires

  • L'atelier de Bossimé et l'Agathopode ont reçu ce midi, au théâtre de Namur Mathilde et Philippe lors de leur joyeuse entrée. A cette occasion les deux très jeunes chefs leur avaient préparé un canard au jus de betterave. Quand on saît la qualité de leur travail et des produits, on se dit qu'ils ont bien de la chance mais aussi on regrette pour eux qu'ils n'aient pas pu prendre plus de temps pour savourer cette belle cuisine de saison.

  • On en parle tellement! Envie de vous connaître et découvrir !

Les commentaires sont fermés.