Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

26/06/2012

Le renouveau du gin

Depuis une dizaine d’années, le gin vit sa révolution! Et certains n'hésitent plus à se passer de l'appellation "London Dry Gin" pour proposer leur propre vision du gin...

gin,monkey 47,hendrick's


Gordon’s, Plymouth, Beefeater et Tanqueray. Jusqu’il y a peu, le gin se résumait à quatre marques historiques et toujours reines sur le marché, créées en Grande-Bretagne respectivement en 1769, 1793, 1820 et 1830. L’arrivée de Bombay Sapphire en 1987, avec sa bouteille bleue et ses dix aromates, avait déjà changé quelque peu la donne. Mais depuis une dizaine d’années, le gin vit une véritable révolution.

Le premier coup dans la fourmilière fut donné en 1999 avec la création du gin Hendrick’s par la distillerie écossaise (de whisky!) William Grant & Sons, distribué à partir de 2000 aux Etats-Unis puis en Europe dans une superbe bouteille de pharmacie. Se basant, comme beaucoup de nouveaux gins, sur une recette proche du Bombay Sapphire, Hendrick's innovait en abandonnant l'appellation « London Dry Gin » (cf. ci-dessous), ajoutant, après distillation, de l'essence de concombre et de rose. Sa douceur florale caractéristique lui ont permis d'être sacré meilleur gin au monde par le «Wall Street Journal» en 2003.

gin,monkey 47,hendrick's

Ce succès a décomplexé l'approche du gin. Aujourd'hui, les expérimentations sont innombrables. On recense en effet quelque 155 herbes botaniques possibles dans la composition du gin. La tendance est dès lors à la complexification des saveurs. A Islay en Ecosse, The Botanist utilise ainsi 31 aromates sauvages, dont 22 natifs de l'île. « Depuis 4 ou 5 ans, estime Sam Carter, l'un des ambassadeurs de Bombay, 70 nouveaux gins ont fait leur entrée sur le marché! » Comme la bière a vu l'explosion des micro-brasseries, le gin voit en effet éclore des micro-distilleries un peu partout. De San Francisco (209 Gin) aux Philippines (Ginebra San Miguel) en passant par le Mexique (Oso Negro).

Mais le gin qui a la cote en ce moment, le Monkey 47, est distillé en... Allemagne, dans la Forêt noire, à partir de 47 ingrédients différents! Présenté dans de magnifiques petites bouteilles numérotées qui ne sont pas sans rappeler celles du Hendrick's, ce gin très floral (trop pour les puristes) s'arrache comme des petits pains, malgré un prix plutôt prohibitif (47€/50cl)...

gin,monkey 47,hendrick's

Définition

Le gin est un alcool agricole naturel (de blé, d'épeautre, d'avocat...) parfumé au genièvre. Mais il en existe divers types.

  • Le Gin ou Compound Gin est obtenu par simple infusion des aromates dans l'alcool pur, sans distillation.
  • Le Distilled Gin subit une redistillation de l'alcool avec les herbes médicinales. Après avoir été coupé à l'eau, ce gin peut recevoir l'adjonction de colorants, d'essences ou d'arômes. Le gin Hendrick's appartient à cette catégorie.
  • Le London Dry Gin n'est pas une appellation d'origine mais un style. Il s'agit d'un Distilled Gin sans aucun ajout postérieur à la redistillation. Gordon's, Beefeater, Tanqueray et Bombay sont des London Dry Gins.
  • Le Plymouth Gin IGP ne peut être produit qu'à Plymouth, en Angleterre. La marque du même nom, produite par la distillerie Black Friars, est désormais détenuee par le groupe Pernod-Ricard.
  • Très populaire au XVIIIe siècle, l'Old Tom Gin ou Old Tom est l'étape intermédiaire entre le genièvre et le Distilled Gin, plus sec que le premier mais plus doux que le second. Il est très recherché pour réaliser d'anciens cocktails comme le "Martinez".

gin,monkey 47,hendrick's

Publié dans Cocktails, Critiques dans Trends-Tendances, Produits | Commentaires (0) | Tags : gin, monkey 47, hendrick's | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

Écrire un commentaire