Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

21/01/2012

Le souci du détail selon Peter Goossens

Pour beaucoup, le “Hof van Cleve” est le meilleur restaurant de Belgique. En témoignent ses trois étoiles au guide Michelin mais aussi un 19,5/20 historique au GaultMillau. Alors que son chef Peter Goossens est régulièrement critiqué pour son omniprésence médiatique (téléréalités culinaires sur VTM, plats cuisinés chez Delhaize…), ce bekende Vlaming a décidé de ne pas se reposer sur ses lauriers, histoire de ne pas se faire déborder par la génération montante de jeunes chefs flamands.

hof van cleve,peter goossens

Côté cuisine, ayant atteint un tel degré de perfection, il ne lui reste pas beaucoup de marge de progression. Il a donc choisi de donner un coup de jeune à son restaurant, installé dans une ancienne ferme des Ardennes flamandes, dans le charmant petit village de Kruishoutem.


Lorsque l’on découvre le “nouveau” “Hof van Cleve”, la première impression n’est pas celle d’une révolution mais au contraire un sentiment de grande sobriété et d’élégance. Leur déco, Peter Goossens et son épouse Lieve l’ont pensée, avec leur architecte Francis Van Damme, sous le signe de l’artisanat. Pas de délires contemporains donc, mais une série d’objets sélectionnés avec soin.

hof van cleve,peter goossens

“La déco avait dix ans, je trouvais qu’il était temps d’en changer, explique Goossens. On s’est demandé ce qu’on pouvait faire et puis on a eu l’idée de ne faire appel qu’à des artisans belges. Cela représente un gros investissement et énormément de travail. On a changé tout le restaurant en une semaine ! Avant, l’ambiance était celle d’un cottage, aujourd’hui, c’est plus sobre, design. On a essayé de créer une atmosphère intime.” Pour le chef, faire appel à des créateurs belges n’est pas si éloigné de son travail aux fourneaux. “En cuisines, chez moi, il n’y a pas de rouget barbet ou de thon rouge par exemple. On a assez de poissons de la mer du Nord à travailler…” Au menu ce jour-là, on trouvait en effet cabillaud, Saint-Jacques ou huîtres de Zélande…

hof van cleve,peter goossenshof van cleve,peter goossenshof van cleve,peter goossens

De la porcelaine blanche épurée signée Ann Van Hoey aux nappes, des tapis aux nouveaux costumes du personnel (réalisés par la maison Scabal), tout est belge. Jusqu'aux nombreuses œuvres d’art, où des dessins de Panamarenko croisent des estampes d’Hugo Clause, les toiles de Roger Raveel celles de Luc Hoenraet. Et ce qui frappe, c’est la volonté d’éviter le tape-à-l’œil, d’opter au contraire pour la simplicité et le savoir-faire artisanal, deux valeurs qui définissent plus que jamais le luxe en ce début de XXIe siècle, marqué dans tous les domaines par un retour à la terre et un refus d’une modernité débridée.

A l’image de ces sièges “Louise” en chêne massif et cuir brun qui ornent les tables, soit la réédition d’un fauteuil imaginé dans les années 60 par le designer belge Jules Wabbes. Peter Goossens a également craqué pour deux magnifiques tabourets années 50. Seule différence avec les originaux, le merisier a remplacé le poirier, désormais introuvable…

hof van cleve,peter goossenshof van cleve,peter goossens

Voilà pour la petite touche vintage. Car pour le reste, Peter Goossens a fait appel à des créateurs contemporains. On découvre par exemple deux magnifiques vases du Val Saint-Lambert, qui fournit également des verres à eau en cristal résolument modernes. Tandis qu’Anna Torfs, autre spécialiste du verre, a créé les superbes vases qui ornent les tables. L’un d’entre eux est posé à l’entrée du restaurant sur l’impressionnante “Cathedral Table” de l’ébéniste André Verroken, un voisin du “Hof van Cleve”. Lequel a fourni également tables d’appoint, chariots à desserts et fromages… Enfin, à table, les couteaux à beurre et à viande sont des pièces uniques imaginées, à partir d’éléments de récupération, par l’artiste Antoine Van Loocke.

hof van cleve,peter goossens

Avec cette nouvelle déco noir-jaune-rouge, le “Hof van Cleve” est plus que jamais l’une des plus belles tables de Belgique !

hof van cleve,peter goossens

hof van cleve,peter goossens

Récup' de luxe

Peintre et sculpteur, Antoine Van Loocke s’est lancé en 2008 dans la fabrication de couteaux à base de lames récupérées et retravaillées, insérées dans des manches en bois nobles, os, corne, ivoire... Un travail artisanal d’exception qui séduit les chefs. Outre Peter Goossens, Van Hoocke travaille avec Sergio Herman, Kobe Desramaults, le “C-Jean” à Gand ou, bientôt "La grappe d'or" à Torgny. Tandis qu’il fournira les couteaux du prochain concours du Bocuse d’or 2012.

hof van cleve,peter goossens

Sièges vintage

Architecte d’intérieur belge très réputé, Jules Wabbes (1914-1974) a notamment conçu du mobilier pour les immeubles bruxellois de Glaverbel, les avions de la Sabena, les ambassades américaines à Bruxelles et Londres ou encore la bibliothèque des sciences de l'Université catholique de Louvain. Sa veuve a accepté que certaines de ses créations soient reproduites par la société Bulo. Laquelle a fourni au “Hof van Cleve” les sièges Louise, créés dans les années 60 pour le “Drugstore Louise”, avenue Louise à Bruxelles. Bulo a également proposé à Goossens deux superbes tabourets Fifites dessinés pae Wabbes.

hof van cleve,peter goossensCéramique siglée

Pour Peter Goossens, la céramiste Ann Van Hoey a créé l’élégante collection Geometry comprenant assiettes, bols et tasses. Une collection distribuée notamment chez ISPC.

Publié dans Chroniques dans "La Libre", Vaisselle & Cie | Commentaires (1) | Tags : hof van cleve, peter goossens | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

Commentaires

Ah oui, la vaisselle en question, je suis tombée dessus dans une boutique de Bruxelles, quartier Dansaert, vraiment bien foutu et comme vous dites, élégant pour présenter ses plats.

Pour être tombée une fois sur le Masterchef flamand (mijn restaurant?), les commentaires du chef étaient plutôt marrants. Devant une préparation extravagante dans le sens bizarre/peu appétissant, la réaction "hé hé, mon p'tit, peut être qu'aux Pays Bas on mange des choses comme ça mais pas chez nous" m'a fait rire...
(surtout en ajoutant le visage outré de Monsieur G, bref).

Écrit par : fanny | 23/01/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire