Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

05/06/2011

A la conquête du titre de Meilleur ouvrier de France

La cuisine est décidément tendance en télé ! Et si France 3 s’est planté lundi dernier avec son quiz “A Table ! Le grand jeu”, elle revient ce lundi à 20h35 à quelque chose de plus classique avec Meilleurs ouvriers de France. Le rêve d’une vie, documentaire de Jean-François Petit. Classique mais néanmoins dans l’air du temps… Ce film suit en effet le parcours de six prétendants au titre de Meilleur ouvrier de France, quatre en cuisine, deux en pâtisserie. Créé en 1924, ce concours ouvert à tous les métiers, organisé tous les trois ou quatre ans, est, en gastronomie, le plus prestigieux de France. Tous les chefs rêvent en effet de pouvoir porter un jour à leur blouse blanche le fameux col bleu-blanc-rouge. En 2011, ils étaient ainsi plus de 600 en demi-finales, 36 auront atteint le stade de la finale en cuisine, 11 en pâtisserie.

MEILLEURS_OUVRI_preview_21300.jpg

A la différence des candidats de “Top Chef” ou “Master Chef”, il ne s’agit cependant pas ici de concourir pour une veine célébrité médiatique mais pour s’imposer comme l’un des meilleurs de sa profession. “On ne cherche pas la nouvelle coqueluche de la cuisine française. On cherche un bon ouvrier, qui fait du bon travail”, confirme un ancien MOF, membre du jury 2011 aux côtés de chefs trois étoiles comme Gérald Passédat ou Michel Roth.

MEILLEURS_OUVRI_preview_23010.jpg

Quelques semaines avant le concours, les finalistes ont reçu un e-mail leur donnant les recettes à préparer. Imaginées par le trois étoiles Jacques Maximin, celles-ci s’inspirent d’Auguste Escoffier pour mettre en valeur la grande tradition française. Au menu donc, en plus d’un dessert improvisé, un turban (soufflé) de haddock et ses œufs frits, un gigot d’agneau de lait piqué d’ail et ses garnitures (laitues farcies aux abats et pommes dauphine). Bref, des recettes qu’on ne pratique plus vraiment tous les jours dans un restaurant mais qui perpétuent la grande cuisine française. Président du jury du MOF 2011, Alain Ducasse met ainsi en avant l’importance de la “transmission du savoir mais aussi du geste, de l’intelligence de la main”…

MEILLEURS_OUVRIERS_DE_FRANCE plat.jpg

Jean-François Petit a donc suivi dans leur préparation et leur concours Christophe Raoux, chef exécutif d’un grand hôtel parisien, le jeune mais impressionnant Pierre Caillet, du “Bec au Cauchois” à Valmont (Normandie), Anne Ernwein de l’auberge “De l’agneau” à Pfaffenhoffen (Alsace) et Franck Putelat, étoilé au “Parc” à Carcassonne. Et il ne s’agit pas ici d’être le meilleur – 10 cuisiniers ont obtenu le titre de MOF cette année – mais de se dépasser en cuisines pour réaliser son “chef-d’œuvre”. C’est encore plus vrai en pâtisserie, où les chefs doivent notamment livrer une composition en sucre qui tient plus de la sculpture que de la cuisine…

MEILLEURS_OUVRI_preview_2300.jpg

Écrire un commentaire