Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Le Fifteen, l'antre de Jamie Oliver

Pin it! Add to Flipboard Magazine. Imprimer

Il est cocasse de constater que le cuisinier sans doute le plus connu au monde aujourd’hui n’est pas un grand chef et est Anglais qui plus est ! Depuis une petite décennie, Jamie Oliver s’est en effet imposé grâce à la télé comme une personnalité médiatique attachante, ayant contribué à rendre aux Anglais l’envie de cuisiner. Aujourd’hui, Oliver possède son émission en prime timesur une grande chaîne américaine, est l’une des plus grosses fortunes britanniques et fait les choux gras de la presse people.

Fifteen Façade.jpg

Si on connaît sa cuisine par ses émissions et ses bouquins, toujours extrêmement bien fichus, il est évidemment tentant de découvrir en “vrai” sa cuisine. Ou plutôt sa philosophie… Car si le jeune homme règne sur une dizaine de restaurants, il ne met évidemment pas la main à la pâte. Le premier de ces restos, ce fut le “Fifteen” à Londres (avant de décliner le concept à Amsterdam, Melbourne et Cornwall ou de lancer la chaîne “Jamie’s Italian”). Le “Fifteen” a une mission : tenter de réinsérer des jeunes en difficulté grâce à la cuisine. La cause est noble et l’attrait de Jamie est incroyable : il faut en effet réserver des mois à l’avance pour décrocher une table !

Fifteen Trattoria.jpg
Le décor branchouille de la "Trattoria"

Si l’on est curieux de découvrir les lieux, divisés entre la “Trattoria” au rez-de-chaussée (plus jeune et moins chère) et la “Dining Room” en sous-sol (plus cosy), on est rapidement assez déçu par la déco tape-à-l’œil façon lounge. Mais c’est surtout l’assiette qui laisse perplexe. A la “Dining Room”, le menu dégustation (4 serv., 60 £) du mois de mai est ainsi consacré aux produits de l’île de Jersey. Le hic, c’est qu’on les voit à peine dans l’assiette, mal mis en valeur dans une série de plats d’inspiration méditerranéenne parfois limite.

Fifteen Mise en bouche.jpg
Attention, tous les plats donnent mieux en photo...

Pour commencer ce soir-là, après une jolie cuillère de St Jacques crue, la foccacia est bien faite mais un peu grasse, s'accompagnant d'olives des Pouilles et de saucisson. Que l'on dégustera avec notre cocktail, qui arrive finalement après une bonne demi-heure d'attente! De quoi nous faire passer l'envie de boire du vin!

Fifteen mozzarella di buffala.jpgFifteen Carpaccio de boeuf.jpg

En insalate, nous avons choisi la mozzarella di buffala, servie avec une purée de fève et petits pois et des jeunes pousses de l'île de Jersey. Une proposition un peu fade, manquant cruellement d'éclat. Le carpaccio de boeuf écossais est, lui, servi avec des betteraves et des câpres. Joliment présenté mais cela manque un peu de finesse.

Fifteen Ravioli.jpgFifteen gnocchi allo scoglio.jpg

En primi, le ravioli d'artichaut, ricotta et citron d'Amalfi, à la pâte fine, est servi dans une petite sauce au beurre et persil. Sans doute le meilleur plat de la soirée. Par contre, les "lightest potato gnocchi allo scoglio" se veulent léger. C'est carrément de la purée! Tandis que les divers coquillages ne sont pas de grande qualité.

Fifteen Lotte.jpgFifteen Agneau.jpg

Mais le pire reste à venir avec la lotte, pas de première fraîcheur!, enrobée dans de la pancetta et servie sur un lit de lentilles avec des asperges vertes et de la crème fraîche de Jersey. Un plat acide à la limite du mangeable. L'agneau de sept heure est meilleur mais les accompagnements (haricots borlotti, câpres er rape) sont encore une fois assez fades...

Fifteen Panna Cotta.jpgFifteen Parfait.jpg

Heureusement, les dessert viennent redresser la barre. Tant la panna cotta, fraises et balsamique de Jersey que le parfait au miel et noisettes, orange sanguine et éclats de noisettes sont bons. Mais cela reste assez simple vu les prix pratiqués au "Fifteen"! 

Bref, la bonne cause n’excuse pas tout, notamment une cuisine chère et très approximative du point de vue des assaisonnements (avec par exemple un usage massif du citron!). On préférera donc continuer à suivre les aventures de Jamie sur petit écran !

Fifteen Dining Room.jpg
Le décor plus cosy de la Dining Room

Envie d'y goûter?

  • Fifteen. 15 Westland Place London N1 7LP.
    Ouvert tous les jours matin (pour la “Trattoria”), midi et soir.
    Rens. : +44(0)87.13.30.15.15 ou
    www.fifteen.net.
    Prix : 50-60 £ à la “Dining Room”; 30-40 £ à la “Trattoria”.

Commentaires

  • Tiens c'est marrant, à quelques jours d'intervalle, sur un autre site, il y avait une critique, mais élogieuse. Interessant de comparer les points de vue:
    http://www.audreycuisine.fr/2010/05/fifteen-jamie-oliver-london/

  • Bonjour,

    Nous sommes allés manger à 3 (Papa, Maman et notre petit garçon de 4,5 ans) à la Dining Room le 14 mars dernier.
    Nous en somme également sorti fort déçu : les prix sont surfaits par rapport à la qualité et à la recherce des plats proposés.
    C'est correct mais sans plus...

  • Même commentaire mais sans faute :
    Bonjour,

    Nous sommes allés manger à 3 (Papa, Maman et notre petit garçon de 4,5 ans) à la Dining Room le 14 mars dernier.
    Nous en sommes également sortis fort déçus : les prix sont surfaits par rapport à la qualité et à la recherche des plats proposés.
    C'est correct mais sans plus...

  • Merci pour ces commentaires très intéressants qui ne font que confirmer notre impression. Je dois dire que contrairement à la fille de cet autre blog, nous y sommes allés incognito. Elle a mangé presque la même chose mais regardez la différence de présentation dans les plat! Par exemple les raviolis aux artichauts - au demeurant le meilleur plat - au lieu du "broth" annoncé et qu'elle a visiblement eu nous n'avons eu qu'une sauce très courte... Pas mal de différences aussi dans la présentation du carpaccio. Peut-être qu'elle a eu plus de chance que nous... Mais ça ne fait que confirmer que la cuisine n'y est que très approximative!
    Et la variable prix ne fait rien pour arranger la donne car on a payé plus cher que chez certains restos étoilés!

  • Bonjour,

    La différence entre votre menu incognito et le sien ne m'étonne pas du tout ! C'est une raison pour lesquelles je lis de moins en moins les blogs qui ont droit à des menus de dégustation pour en parler sur leur blog. EVIDEMMENT que le service est différent, EVIDEMMENT que la critique ne peut être qu'élogieuse...Je préfère mille fois des sites comme celui-ci ! Vos goûts collant parfaitement aux miens, je sens que je vais découvrir pas mal de petites perles gastronomiques en venant ici et surtout éviter de tester des restaurants trop surfaits et décevants ! Merci !

  • Bonjour,

    Nous travaillons avec certains principes pour offrir une critique juste aux clients des restaurants que nous testons. Mais bien évidemment nous n'avons pas les goûts de tout le monde et nos critiques sont subjectives.

Les commentaires sont fermés.