Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Japonais à l'ancienne

Pin it! Add to Flipboard Magazine. Imprimer

Depuis la faillite du "Tagawa" en juillet dernier, "Le Samourai" est donc le plus vieux restaurant japonais de Bruxelles, ouvert depuis 1975. Est-ce le meilleur? C’est en tout cas le plus cher. Difficile en effet de s’en sortir pour moins de 65€ par personne... Pour autant, la visite de cette institution bien établie est un passage obligé pour les amateurs de cuisine nippone. Et ils sont nombreux. Renseigné au Michelin et bénéficiant d’un 16/20 au GaultMillau, ce petit restaurant sur trois étages perdu dans un ancien hall de cinéma à deux pas de La Monnaie est d’ailleurs pris d’assaut par une clientèle d’affaire, des touristes et des Japonais.

Samourai3.jpg
Passons sur la déco, sans réel charme (même si les photos donnent bien), pour se concentrer sur l’assiette. Nombreuses, les entrées réservent sans doute les meilleurs surprises, comme ce teri-yaki, foie gras poêlé servi sur une tranche d’aubergine branche avec une sauce sucrée-acidulée aux mirabelles japonaises (20€), ou ce kakuni, de la poitrine de porc mijotée a la sauce soja et au saké (15€): c’est parfaitement cuit, fondant, mais un peu chiche.

Parmi les différents menus (65€-90€), la version Samourai (90€) permet de goûter, en outre, aux edamames (haricots de soja), au potage, aux excellentes tempuras ou aux sashimis, aux poissons d’une extrême fraicheur. Avant de s’attaquer à la pièce de résistance, la spécialité de la maison, une cuisson sur table (100€ pour 2 hors menu). Dans une caquelon plat en fonte, légumes (chou blanc, pourprer, bambou frais, oignons...), champignons (pleurotes et shiitakes), tofu, nouilles cuisent à table, dans un bouillon au soja et au mirin (vin de riz). On y plonge alors, au choix, de fines tranches de boeuf ou de canard (la version poisson est quelque peu différente, façon fondue chinoise). Servi avec du jaune d’oeuf et du riz, c’est aussi bon que pantagruélique.

Samourai2.jpgSamourai1.jpg

Le dessert, fruits et sorbet de litchis maison, confirme l’impression qu’il ne faut pas chercher au "Samourai" une cuisine japonaise innovante mais bien une belle table traditionnelle. Au vu des prix pratiqués  - ne parlons pas de la carte des vins... Il est plus économique de boire l’excellent thé vert (3€) -, on aurait sans doute souhaité un peu plus d’audace et de raffinement. Par rapport à certaines tables plus lointaines, à Paris ou New York par exemple, "Le Samourai" paraît en effet camper un peu sur sa réputation, ne prenant pas réellement de risques. Par contre, sur la qualité des produits et des préparations, il n’y a pas grand-chose à redire...

Ceci dit, pour profiter pleinement de la cuisine du chef, sans doute aurait-il fallu opter pour le menu kaiseki (90€), qui propose un assortiment de petites dégustations façon tapas, ou choisir le "chef d’oeuvre des hors-d'oeuvres (100€), la grande sélection d'entrées.

Samourai4.jpg

Envie d'y goûter?

  • "Le Samourai". 28 rue du Fossé aux Loups 1000 Bruxelles.
    Rens. : 02.217.56.39 ou www.samourai-restaurant.be.
    Fermé le dimanche midi et le mardi.
    Prix : env. 65 €.

Commentaires

  • Quel joli blog ! J'en profite pour noter votre adresse... Lors d'une escapade bruxelloise, assurément, elle est à tester ! Et puis le décor semble parfait.

Les commentaires sont fermés.