Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Tour de Flandre (1/4): "De Pastorale"

Ces derniers temps, nous avons décidé d'aller voir un peu au Nord ce qui se faisait au niveau de la cuisine. En effet, la Flandre est certainement la région la plus gourmande du pays, gastronomiquement parlant en tout cas. Elle compte en tout cas le plus grand nombre de restaurants étoilés.

Petit coup de sonde chez quatre chefs, jeunes ou moins jeunes, cotés ou moins cotés. En commençant, à tout seigneur tout honneur, par le meilleur d'entre eux: Bart De Pooter, deux étoiles en sa "Pastorale" à Reet, dans la banlieue d'Anvers.

Pastorale-0538.jpg

Notre tour de Flandre en 4 étapes:

  1. "De Pastorale" à Reet
  2. "De Bijgaarden" à Grand-Bigard
  3. "De Kasteel Diependael" à Elewijt
  4. "Beluga" à Louvain

Pastorale-0556.jpgReet n'est pas la plus jolie ville de la banlieue anversoise et les attractions n’y sont guère nombreuses… Sinon "De Pastorale", deux macarons Michelin depuis 2007 et 17/20 au GaultMillau. Des distinctions méritées vu la qualité de l’accueil et de l’assiette. De l’extérieur, la maison, à l’architecture massive, ne paie pourtant pas de mine. Le contraste n’en est que plus grand avec l’intérieur, au décor très sobre, très moderne, et le grand jardin, paré d’étranges statues de lapins et de chiens rouges géants et où l’on prend l’apéritif en cette saison.

Pastorale, portret chef.jpgApéro qui laisse le temps d’étudier les formules proposées. Si les prix à la carte sont assez prohibitifs, en semaine, le lunch 3 serv. (45 €) et le menu du jour (3 serv., 55 €) semblent d’excellentes entrées en matière pour découvrir la patte de Bart De Pooter (photo). Les plus gourmands iront jusqu’aux menus Désir (4 serv., 85 €) et Sensations (6 serv., 110 €), qui s’accompagnent d’une belle et originale sélection de vin (10 €/vin).

Pastorale, paling en artisjok.jpgDes Désirs qui peuvent se teinter de touches exotiques. Ainsi, les langoustines aux asperges vertes s’accompagnent d’un spaghetti au sarrasin et d’une crème aux haricots de soja verts. Une proposition assez brouillonne, l’unique point d’interrogation de la soirée, que la maîtresse demaison conseillait très justement d’échanger contre un beau cannelloni de foie gras et de crabe servi avec un tartare de pastèque et de fraises. En seconde entrée, le rouget à la vapeur de citron de Nice est rehaussé d’une effilochée de crabe et servi dans un bouillon au sel de vadouvan et au thym. Si les perles de lait de cocomoléculaires n’apportent rien, le beurre de coco, juste râpé sur l’assiette, est une belle trouvaille.

PastoraleLente.jpgMais c’est au plat de résistance que le talent de De Pooter explose avec le mariage réussi de l’anguille caramélisée et du filet de canard fondant, les accords tirant vers le fumé, notamment avec un ketchup maison. Quant aux douceurs, c’est un vrai bonheur: une glace à la cerise, des mûres et des marshmallows d’amandes cohabitent naturellement avec un brownie au chocolat. Tandis que l’incroyable variété de mignardises – dont un boudoir à la fève tonka à se pâmer – fait du café un passage obligé de cette bien belle “Pastorale” !

 

Envie d'y goûter?

  • De Pastorale. Laarstraat 22 2840 Rumst.
    Rens. : 03.844.65.26 ou
    www.depastorale.be.
    Fermé dimanche et samedi midi.
    Ambiance chic détendue dans un très beau cadre contemporain. Deux étoiles Michelin.

Les commentaires sont fermés.