Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

25/11/2008

Michelin vs. GaultMillau 2009

Michelin Belgique Luxembourg 2009.jpgPas de grands bouleversements dans le palmarès 2009 du Guide rouge. La Belgique compte toujours deux trois étoiles ("Hof Van Cleve" et "De Karmeliet"), gagne un deux étoiles (“L’air du temps” de Sang-Hoon Degeimbre), tandis que deux restaurants perdent leur macaron et que six sont promus.

Du côté du GaultMillau, Sang-Hoon Degeimbre grimpe aussi, à 18/20, tout comme Christophe Hardiquest chez "Bon Bon" à Bruxelles et Kobe Desramaults au "In de Wulf" à Dranouter.


C’est un moment toujours très attendu chez les restaurateurs et les amateurs de bonne chair. A une encablure des fêtes de Noël, histoire qu’ils trouvent une bonne place sous le sapin, les guides gastronomiques dégainent leurs étoiles  et autres cotations. Parmis ceux-ci, le Michelin reste attendu comme le Messie. L’édition 2009 du “Michelin Belgique-Luxembourg”, qui suit la parution il y a peu du tout aussi sérieux GaultMillau et du plus en plus décevant guide Lemaire, sera en vente dès jeudi.

Après quelques années mouvementées qui avait vu le guide rouge faire le ménage à Bruxelles, priver de sa troisième étoile le mythique “Comme chez soi”, l’heure est depuis deux ans à la continuité. Ainsi, cette année encore, pas de changements majeurs en tête de la hiérarchie – le principal changement concerne le guide lui même, qui continue dans une voix initiée en 2000 vers des commentaires plus détaillés, comme c'est le cas notamment dans les guides de ville (Paris, New York, San Francisco, Tokyo, Londres...) ou les "Petites Tables".

Le pays compte toujours deux restaurants triplement étoilés – pour 10 “deux étoiles” (+1) et 81 “1 étoile” (+3) –, tous deux en Flandre: l’indétrônable “Hof van Cleve” de Peter Goossens et “De Karmeliet” de Geert Van Hecke, auquel le Michelin conserve sa confiance, même s’il ne figure pas sur les plus hautes marches du podium du GaultMillau avec un petit 17/20. De quoi provoquer la colère de Geert Van Hecke, qui affirme n'avoir "pas de leçon à recevoir d'amateurs" qui ont fait passer sa cote de 18/20 à 17.

 

L’air du temps récompensé

Degeimbre.jpg
Le souriant Sang-Hoon Degeimbre mérite bien son deuxième macaron

Sommelier Air du temps.jpgLes deux principaux guides en Belgique se retrouvent par contre sur la personnalité de l’attachant Sang-Hoon Degeimbre qui, en son “Air du temps” à Noville-sur-Méhaigne, concocte une cuisine très personnelle influencée en douceur par les dernières techniques culinaires. Il grimpe non seulement à 18/20 au GaultMillau (qui, toujours à l’“Air du temps”, décerne le titre de meilleur sommelier à  l’excellent Maxime Demuynck, en photo) mais il confirme qui plus est son classement d’“espoir pour la deuxième étoile” de l’année dernière en décrochant logiquement un second macaron.

Depuis quelques années maintenant, il s'agit en effet du grand espoir de la cuisine belge francophone. A tel point que, l'année dernière, Jean-Pierre Gabriel consacrait un magnifique ouvrage au jeune chef, tout simplement intitulé "L'air du temps", où photographies et recettes se répondent et se complètent.

L'obtention d'une seconde étoile à Degeimbre est à peu près le seul changement sur les première marches du podium, Danny Horseele conservant ses deux étoiles même s’il a quitté en mars dernier “‘t Molentje” à Zeebruges pour une jolie fermette à Dudzele qui porte désormais son nom.

 

Une en moins, six de plus

David Martin.jpgOn ne note par ailleurs que deux étoiles supprimées, celle du “Petit zinc” à Anvers (fermé) et celle du “Pain et le vin” à Uccle, qui l’avait récupérée en 2005. Du côté des promus, ça ne se bouscule pas au portillon non plus. Ils ne sont que six à décrocher le sésame : “La paix” (également remarqué par le GaultMillau, qui fait de David Martin, en photo, son “grand de demain” bruxellois avec un 16/20), “Michel” à Grand-Bigard, “‘t Stoveke” à Strombeek-Bever, “Clandestino” à Haasdonk, “Sel Gris” à Knokke, tandis que “L’auberge de la Grappe d’or” récupère son macaron après une année sans en 2008.

Eau vive.jpgEnfin, on note un seul “Espoir”, “L’eau vive” de Pierre Résimont (photo) à Arbre, et l’arrivée d’une vingtaine de nouveaux Bibs gourmands (excellents rapport qualités-prix) comme “La manufacture”, “La caudalie”, “Le café des spores” et le “Ventre Saint Gris” à Bruxelles ou “La truite d’argent” à Malmédy, “Parfums de cuisine” à Namur et “Le pivert” à Tubize.

 

En chiffres

Si l'on récapitule, la Belgique compte donc dans cette édition 2009 (qui reprend 990 restaurants et 625 hôtels):

Nouveaux en rouge / Espoir en Bleu

- 2 trois étoiles:

"Hof van Cleve" (Kruishoutem)
"De Karmeliet" (Bruges).

10 deux étoiles:

"Bruneau" (Bruxelles)
"Comme chez soi" (Bruxelles)
"Sea Grill" (Bruxelles)
"L'air du temps" (Noville-sur-Méhaigne)
"Hostellerie St-Nicolas" (Elverdingue)"
"'t Zilte" (Mol)
"Hostellerie Le Fox" (La Panne)
"Pastorale" (Reet)
"Clos St-Denis" (Vliermaal)
"Danny Horseele" (Bruges)

- 81 une étoile:

Bruxelles et environs (12):
Bruxelles: "L’Écailler du Palais Royal"
Anderlecht: "La Paix"
Ganshoren: "San Daniele"
Ixelles: "Marie", "Bistrot du Mail"
Schaerbeek: "Senza Nome"
Uccle: "Le chalet de la Forêt", "Bon-Bon", "Le Passage"
Grand-Bigard: "Michel"
Huizingen: "Terborght"
Strombeek-Bever: "‘t Stoveke"

Wallonie (22):
Barvaux: "Le Cor de Chasse
Beaumont: "Hostellerie Le Prieuré Saint-Géry" (Solre-St-Géry)
Braine-l’Alleud: "Jacques Marit"
Charleroi: "L'éveil des sens" (Montigny-le-Tilleul)
Dinant: "Hostellerie Gilain" (Sorinnes)
Ellezelles: "Château du Mylord"
Fauvillers: "Le château de Strainchamps"
Heure: "Le Fou est belge"
Lavaux-Sainte-Anne: "Lemonnier"
Liège: "Héliport"
Namur: "Cuisinémoi", "La Bergerie" (Lives-sur-Meuse)
Noirefontaine: "Auberge du Moulin hideux"
Paliseul: "Au gastronome"
Pepinster: "Hostellerie Lafarque", "Hostellerie du Postay" (Wegnez)
Perwez: "La Frairie"
Profondeville: "L’eau vive" (Arbre)
Quaregnon: "Dimitri"
Saint-Vith: "Zur Post"
Soheit-Tinlot: "Le coq aux champs"
Virton: "L'auberge de la Grappe d’or" (Torgny)

Flandre (47):
Alost: "‘t Overhamme"
Anvers: "’t Fornuis", "Gin-Fish", "Dôme", "De Schone van Boskoop" (Boechout), "Kasteel Withof" (Brasschaat), "De Koopvaardij" (Starbroek)
Berlare: "Lijsterbes" (aux étangs de Donk)
Blankenberge: "Philippe Nuyens"
Bornem: "Eyckerhof"
Bruges: "Den Gouden Harynck", "Aneth", "Sans Cravate", "Herborist" (Sint-Andries), "De Jonkman" (Sint-Kruis), "Hertog Jan" (Sint-Michiels), "Manoir Stuivenberg" (Varsenare)
Deerlijk: "Marcus"
Dendermonde: "‘t Truffeltje"
Dilsen: "Hostellerie Vivendum"
Dranouter: "In de Wulf"
Elewijt: "Kasteel Diependael"
Gand: "Jan Van den Bon", "C. Jean"
Haaltert: "Apriori"
Haasdonk: "Clandestino"
Hasselt: "Aan Tafel bij Luc Bellings", "Hoeve St-Paul" (Lummen)
Hulshout: "Hof ter Hulst"
Izegem: "La durée"
Keerbergen: "The Paddock"
Knokke-Heist: "De Oosthoek", "Jardin Tropical", "Sel Gris", "Bartholomeus"
Kruishoutem: "’t Huis van Lede"
Louvain (Heverlee): "Arenberg", "Couvert couvert"
Malines: "D’Hoogh", "Folliez"
Ninove: "Hof ter Eycken"
Opglabbeek: "Slagmolen"
Reninge: "’t Convent"
Roeselare: "Bistro Novo"
Sint-Martens-Latem: "Orangerie" (Deurle)
Vrasene: "Herbert Robbrecht"
Waregem: "‘t Oud Konijntje"

 

Et du côté du GaultMillau 2009?

Paru fin octobre, le GaultMillau se dissocie clairement du Michelin sur certains choix, se désolidarisant du "Karmeliet" par exemple (17/20 contre trois étoiles) ou adoubant cette année "Bon Bon" (18/20) alors que Christophe Hardiquest ne possède toujours qu'un macaron. Les choses changeront peut-être si le jeune chef parvient à ses fins et rachète le restaurant et la cuisine de Jean-Pierre Bruneau à Ganshoren, comme une rumeur de plus en plus sérieuse le prétend...

Voici le haut du classement selon le guide jaune:

Progression en rouge / Descente en bleu

- 19,5/20:
"Hof van Cleve" (Kruishoutem)

- 19/20:
"Comme chez soi" (Bruxelles)
"Sea Grill" (Bruxelles)

- 18/20:
"L'air du temps" (Noville-sur-Méhaigne)
"Bon Bon" (Bruxelles)
"Bruneau" (Bruxelles)
"Clos St. Denis" (Kortessem)
"In de Wulf" (Dranouter)
"'t Oud Konijntje" (Waregem")
"Le prieuré Saint-Géry" (Solre-Saint-Géry)
"'t Zilte" (Mol).

17/20:
"Auberge De Herborist" (Sint-Andries)
"Bartholomeus" (Knokke-Heist)
"De Bijgaarden" (Grand-Bigard)
"Château du Mylord" (Ellezelles)
"Danny Horseele" (ex-"'t Molentje", Bruges)
"'t Fornuis" (Anvers)
"Au gastronome" (Paliseul)
"Den Gouden Harynck" (Bruges)
"Le gril aux herbes d'Evan" (Wemmel)
"Hertog Jan" (Sint-Michiels)
"De Karmeliet" (Bruges)
"Kasteel Withof" (Brasschaat)
"Li Cwerneu" (Huy)
"Lunch-Lounge Het Gebaar" (Anvers)
"Le Passage" (Bruxelles)
"Pastorale" (Reet)
"De Plezanten" (Hamme)
"De Schone Van Boskoop" (Boechout)
"Slagmolen" (Opglabbeek)
"La truffe noire" (Bruxelles)
"La villa Lorraine" (Bruxelles).

- Chef de l'année: Viki Geunes du "'t Zilte" à Mol (18/20)

- Grand de demain Bruxelles: David Martin à "La paix" (16/20)

- Grand de demain Wallonie: Lisa Calcus aux "Gribaumonts" à Angres (16/20)

- Grand de demain Flandre: Flip Claes au "De Jonkaman" à Sint-Kruis (16/20)

- Méditerranéen de l'année: "Notos" à Bruxelles (15/20), excellente cuisine grecque

- Asiatique de l'année: "Kamo" à Bruxelles (14/20), cuisine japonaise moderne

- Meilleur de sommelier: Maxime Demuynck à "L'air du temps" (18/20)

- Brassserie de l'année: "Brasserie Latem" à Sint-Martens-Latem (14/20)

 

Envie de lecture?

- Guide Michelin Belgique-Luxembourg 2009  (656 pp., 19,90 €).

- Guide GaultMillau 2009 (744 pp., 25€).

Publié dans Livres, News gourmandes | Commentaires (1) | Tags : gastronomie, cuisine, guides, chef, michelin, belgique, gaultmillau | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

Commentaires

Bonsoir, je voulais vous informer du comportement irrespectueux des serveurs du CAFE FRANCAIS à Bruges. Un serveur nous a même dit " les francais font chier ". Nous avons exigé des excuses immmédiates, mais les insultes en Flamand sont courantes envers les francais. C'est dommage !

Écrit par : CHRISTOPHE | 25/07/2009

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire