Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

09/06/2007

Apéro basque et branché

fd03c3ac8554aff59a324eeea1f056bb.jpgConnue pour ses boutiques à la pointe de la mode et pour sa branchitude, la rue Antoine Dansaert abrite aussi son lot de petits restos sympas. Dans cet environnement, le “Comocomo” (littéralement “comment je mange” en espagnol) ne dépare pas. Bar plus que resto, il propose des pintxos, ces tapas basques que l’on déguste avec les doigts.

Article paru dans "La Libre" du 9 juin


Côté déco, ce n’est pas la vielle taverne espagnole un peu kitsch qui est au rendez-vous, même si, dans ce cadre ultramoderne, Wi-Fi compris, on a conservé l’esprit des Sidrerias, les bars à cidre typiques du Pays Basque. En effet, on y trouve de longues tablées prêtes à accueillir des ribambelles d’amis – des formules sont d’ailleurs proposées pour les groupes. En effet, on mange ici autour d’un immense bar inox, le long du duquel court un tapis roulant. Y défilent de petites assiettes de couleurs différentes selon les variétés de pintxos qu’elles accueillent. Soit la fusion de deux modes très trendy, celles du bar à sushis et de la cuisine basque, qui ont envahi Paris, Londres et maintenant Bruxelles ou Anvers, où “Comocomo” possède son autre adresse, dans la très en vogue Kammenstraat.

On l'aura compris, tout est ici question de concept. Mais, parfois, il ne suffit pas seulement d’une bonne idée… Car les pintxos du “Comocomo” ont un côté fast-good non abouti. Cependant, il est parfois agréable de profiter d’un effet de mode. Au “Comocomo”, en buvant un bon verre de vin, on rencontre une clientèle urbaine, jeune et très cosmopolite. Ici, on parle anglais dans toutes les langues et les conversations s’échangent très facilement…

En attendant de voir arriver la petite assiette la plus tentante, on explore la carte des vins, consacrée à l’Espagne, grâce à une bonne vingtaine de vins proposés au verre (3,5-7 €). On y goûtera bien sûr le Txakoli (5 €), le petit blanc basque typique, un peu pétillant, servi dans un grand gobelet, vif, parfait avec les pintxos. Mais on pourra faire d’autres belles découvertes…

Quant aux fameux pintxos, il y en a théoriquement une cinquantaine : cheesies, veggies, porkies… jusqu’aux sweeties. Certaines tapas sont très chouettes (sardines à l’ail, cuisses de grenouille au sésame et porto, tortilla de patata, bravas mayonnaise à l’ail, calamars frits…), d’autres moins réussies, comme ces cuisses de caille panées et fourrées de béchamel, trop lourdes, ou ce toast de patate, trop farineuse, au poulpe et paprika. De manière générale, la qualité du pain déçoit. Dommage quand la plupart de ces pintxos sont en fait des toasts…

Bref, on viendra ici prendre l’apéro avant d’aller au restaurant. Il existe d’ailleurs une idéale formule “ComoApero” (3 pièces, 8,50 €), aux côtés des menus “ComoPatxi” (6 pièces, 14 €) et “ComoSuper” (9 pièces, 19 €). Soit un bar à vins très sympa pour clientèle tendance bobo.

 

Comocomo. 19 rue Antoine Dansaert à Bruxelles.

Ouvert tous les jours.

Tél. : 02.503.03.30. Web: www.comocomo.com.

Écrire un commentaire